Objets d'hier A voir Documentation Annonces





Nouvelle recherche
 

TROCARD



Un trocart est un instrument chirurgical, employé normalement par le vétérinaire de campagne, parfois par le paysan lui-même, lorsqu’il a la bonne maitrise du geste.

Le trocart se présente sous la forme d'une tige cylindrique creuse, avec trois arrêtes tranchantes et coupantes sous forme de pointe, située à son extrémité. Il est doté d'un manche en bois.

Il est couplé à une canule, légèrement plus large, vient recouvrir le trocart, sans créer trop d’épaisseur supplémentaire. La canule, elle, possède souvent deux anneaux permettant d’introduit chacun un doigt, pour mettre plus de force dans le geste médical. Il peut aussi s’agir d’une rondelle pleine. À la fin du geste médical, la canule reste en place pour l'évacuation des gaz intestinaux.

Pour terminer cet ensemble, encastrable, un bouchon vient sécuriser la pointe, en la recouvrant.

Le mot « trocart » vient de « trois-quarts » car la pointe triangulaire se présente sous la forme de trois arêtes tranchantes.

 

« Le trocart est employé dans le cadre du traitement de la météorisation, une pathologie caractéristique des ruminants souffrant d’une indigestion gazeuse.

À l’origine de la maladie, deux causes principales : la consommation en quantité trop importante de fourrages et la modification brusque du régime alimentaire. Les animaux herbivores passent effectivement d’une nourriture sèche en période hivernale, à la pâture des prairies au printemps.
Les fourrages ne sont alors pas correctement digérés par le rumen (l’estomac). Ils fermentent, les gaz s’accumulent et étirent l’estomac.

Le flanc de l’animal se gonfle, les battements du cœur s’accélèrent et la respiration devient saccadée. Ces symptômes annoncent une asphyxie parfois mortelle, faute d’une intervention rapide.

L’asphyxie peut être évitée en pratiquant la ponction du rumen* à l’aide d’un trocart, autrement dit en perçant le flanc de l’animal pour le guérir de ses ballonnements.

Le trocart se compose d’une canule (un tube) aux bords tranchants, dans laquelle vient se loger une tige terminée à son extrémité par une pointe triangulaire acérée.

Le médecin vétérinaire place la pointe du trocart sur le flanc de l’animal malade au niveau du rumen, « il donne, avec la paume de la main droite, un coup vigoureux et sec sur le manche de l’instrument, et la canule et la tige du trocart pénètrent en même temps dans la panse »*.

Il retire la lame en maintenant la canule en travers du flanc pour permettre l’échappement des gaz responsables de la maladie. Les dégagements gazeux peuvent durer plusieurs heures durant lesquelles la canule reste en place. (…) »

Extrait issu du site : http://www.lecompa.fr/collections/objets/(content_block)/52128#52128_anchor

Site du Compa, conservatoire de l’Agriculture de Chartres.

 

*Pour une approche plus scientifique du sujet, je vous propose de lire l’article de Wikipédia sur les moutons, onglet « Alimentation ». C’est très clair et très précis.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouton




TROCARD

TROCARD

TROCARD

TROCARD EN ACTION